AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PIN Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Malus
Admin
avatar

Messages : 405
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: PIN Histoire   Jeu 31 Mai - 11:14

J'ai écris la suite de l'histoire hier soir entre 11h et 00h30 voila ce que ça donne.
Bien sure je demande à tous ce qui veulent de donner leur avis, rajouter des passages ou corriger des fautes. On aura + de chances si tout le monde s'y met car ça
m'arrive d'écrire des choses qui ne veulent rien dire mdrr


Clan 2fight


_________________________________________________________


Prologue

Le Pingu est une espèce menacée par la fonte des neiges, et le réchauffement du climat modifie le comportement de ces êtres. Ils deviennent agressifs lorsque des personnes s'aventurent sur leur terre et certains hommes ne sont pas revenus vivant de leurs expéditions. Il y a toujours eu une barrière avec les Pingus et ils se déplacent toujours en groupe. On ne peut pas qualifier ces pingus d'animaux car ils peuvent réfléchir et parler entre eux dans une langue qui leur est propre. Ils sont doués d'un savoir faire et peuvent se fabriquer des armes ou même construire un campement en 3 jours en mettant tous les moyens nécessaires à sa construction. Ils peuvent aussi vivre sous la neige et sortir par surprise et afin de maîtriser leur proie est rapidement et ensuite l'abattre.


Chapitre I : l’organisation.

Il y a très longtemps, sur la banquise, les pingus et les léopards de mer se faisaient la guerre depuis plusieurs années, en réalité cinq longues années. Le général Pingu, qui se nommais Malus, dirigeait une des plus grandes armées de la banquise et il est coiffé d'une plume rouge signifiant le pouvoir et la force. Il était au combat depuis qu'il est né et il connait toutes les meilleurs stratégies pour défier ses adversaires, il était tellement fort que les ennemis, en entendant son nom, tremblaient de peur. Il ne fallait pas oublier le brillant Dudulle, un guerrier qui était présent afin de soutenir l'équipe de pingus et il proposait souvent des bonnes planques situées dans des zones difficilement accessibles permettant de se réfugier en cas de défaite.

Moi, je suis un des derniers survivants de cette guerre et je vais vous conter ce qui s'est passé exactement pendant toutes ces années, avec les détails de la scène de combat et tous les péripéties qui ont fait de moi, un exemple dans la tribu pingu. Une fois que j'ai rejoins le service milliaire Pingu à l'âge de 5 ans, on m’assigna directement à la compagnie 24F, compagnie que le grand Malus commandait avec son fidèle sous lieutenant, Dudulle. A peine la première journée commencée, des évènements très durs arrivèrent et me restèrent gravés dans la mémoire : des explosions éclatèrent alors que nous étions dans nos tranchées. On voyait des explosions de partout et je perdis ce jour là, pas moins de 100 de mes nouveaux coéquipiers. C'est très dur de voir son amis se faire trucider par une grenade qu'il tenait dans sa main. Je me rappel des moindres détails de cette journée, ce jour où notre long périple commença.


Tout à coup j'entendis un bruit bizarre et un voyant vert clignota. A première vu, cela ne me paraissait pas dangereux mais je compris que j'avais marché sur une mine et elle explosa sur moi cinq minutes plus tard. J'étais dans un très mauvais état, j'agonisais presque et j'avais mal presque partout. Je me souviens encore du visage de Dudulle, qui vînt à mon secours, et, m'emporta sous son bras. Il m'emmena tant bien que mal dans un centre médical souterrain que l'on avait prévu par anticipation, avant la guerre. Malus était présent, il avait pour habitude d'être toujours auprès de ses subordonnés lorsqu'ils étaient mal en point. Malus prit les reines de cette guerre et donna sa directive :

"Nous devons créer une diversion afin de diviser l'ennemi de façon à ce qu'il nous laisse évacuer nos soldats, qui doivent recevoir les soins les plus urgents. Si nous ne faisons pas ça, tout le monde va mourir d'une minute à l'autre et nous perdrons la guerre sans aucun doute. Dudulle, la seule solution envisageable c'est que tu prennes un groupe de soldats avec toi, et que tu sortes sur le champ de bataille en prenant toutes les précautions d'attaques mises au point ensemble. Thib (qui était un autre valeureux soldat et qui s'occupait de la stratégie offensive de nos troupes) reste en arrière avec des tireurs d'élite afin de nous couvrir. Moi, je prends un autre groupe de 10 personnes afin d'encercler l'ennemi lorsqu'il sera occupé avec l'escadron de Dudulle! On passera sous la neige et on sortira d'un coup"
Tout le monde s’exclama: "Oui chef! Nous vous suivrons à la vie, à la mort!"

Dudulle, Malus et Thib constituèrent leurs groupes respectifs, avec la volonté d'écraser l'ennemi et de sauver leurs camarades!


Chapitre II : Application de l’assaut surprise

La stratégie mise en place par les membres de la team s’est avérée payante puisque chaque pingu occupait sa place respectif dans l’escadron. Les jeunes pingus étaient envoyés devant afin de sonder le terrain et repérer les obus mis en place par la force ennemie. Certains sont morts durant le déplacement des troupes mais cela nous a permis de créer une voie libre suivant le plan établit.

Un vent assez fort traverse la banquise mais cela ne nous empêche pas d’avancer. Au contraire, nous avons des combinaisons faîtes spécialement par notre couturière alliant des écailles multicolores et avec des piques sur les épaules. Une flèche vint percuter un membre de l’équipage et je décidai d’aller le voir. Il avait un pendentif avec la photo de sa femme et je lui pris discrètement son bijou pour le ramener au village.
J’avais un sentiment de rage qui me poussa à tuer l’ennemie. Les loups des mers avancent rapidement vers nous et il faut riposter. Des coups portés au visage, du sang qui coule sur le sol immaculé et la fatigue qui commence à se faire sentir mais il ne faut pas reculer. « Vite ! S’écria dudulle il ne nous reste pas trop de temps pour récupérer les blessés, ils sont entre la vie et la mort ». Sur ces mots, je décidai de lancer l’assaut et de jeter quelques grenades. La chasse avait bien lieu et l’ennemie était au rendez vous.

« Sous la glace ! Criai-je, c’est notre seule solution et il faut qu’on la saisisse ». je glisse, puis par un trou je m’enfonce sous la glace. C’est humide ! L’eau est à peu près à 2°c mais notre peau est assez robuste pour supporter cette température contrairement à celle des loups des mers qui préfèrent rester en surface. Tout le monde me suit et d’un coup on remonte à la surface au milieu du camp ennemie. Avec nos mitraillettes, on détruit le maximum d’habitations et d’ennemies. C’est le grand nettoyage ! Puis la nuit tombe et il faut qu’on rapplique. Mince alors on est encerclé par des commandos Loups des mers et il est difficile de faire diversion. On décide alors de se rendre lâchement et tenter de dialoguer avec ces ennemies. Le chef arriva sur les lieux et vit que l’on était apeuré par la quantité de combattants ennemies, on n’avait pas assez d’effectifs pour contrer l’attaque qui se préparait. Par logique, on se rend c’est ce qui était le mieux pour nous. C’est très dur de prendre une telle décision mais je ne pouvais pas risquer de perdre encore des membres de ma tribu.


Chapitre III : Un trésor enfoui

« Alors, que voulez vous au juste ? » demandai-je.
« On ne souhaite ni la mort de vos hommes, ni la destruction de votre base. Ce que l’on veut c’est que vous nous aidiez à trouver le trésor perdu sur l’île maorie située au Sud de notre banquise » me répondit-il.

Au début, cet accord me semblait peu judicieux puisqu’ils nous auraient tués après avoir trouvé le trésor mais par intuition, j’acceptai le pacte. Une fumée embaumait le lieu, celle-ci venait du maître sorcier qui se trouvait dans la hutte à coté. Il savait exactement ce qui allait se passer et en avait informé le chef loups des mers. C’est pour cela qu’il a pris cette décision et ne nous a pas tous tués. Quelle chance !
Le lendemain, moi et mes hommes n’étions pas motivés pour aller chercher le trésor mais nous n’avions pas le choix. Tous le monde était réuni autour du feu et une stratégie était mise en place. Chaque personne avait son rôle et un endroit bien précis pour creuser. J’avais entendu parler de ce trésor qui venait en fait d’un bateau échoué sur un iceberg. Un bateau de luxe surement et qui avait sans doute eu un choc d’iceberg sur la coque. Quelle tragédie ! La carte est étalée au sol et chaque compagnie devait rejoindre son lieu pour rechercher le trésor enfouie. Je n’y crois pas trop en réalité mais si cela peut nous sauver la vie, ont peut essayer. Notre équipe est composée d’un marine, d’un lieutenant qui sais se repérer sans boussole et de plusieurs guerriers. En mettant autant de personnes dans cette recherche, on ne pouvait pas le louper. En même temps le paysage est tellement vaste qu’il est presque impossible d’y retrouver ses petits.

Le soleil fit son apparition et il était temps de partir. Ce n’est pas facile de suivre ces loups de mers car ils avancent rapidement, et du coup je glissai sur la neige avec le ventre pour gagner de la vitesse. Rapidement on arriva à l’endroit exact ou il fallait chercher. D’abord le lieu était un peu sombre et puis des têtes de mort roulaient sur le sol. C’est plutôt bon signe pour nous, on n’est pas perdu.
Un premier guerrier se lança dans le creusement du trou dans la neige et 1h plus tard, il ressortit fatigué sans avoir vu la trace d’un moindre bijou. Un deuxième puis troisième guerrier se jeta dans le trou et continua de creuser. C’était à mon tour et je plongeai dans le gouffre sans même voir le fond. Wouaah ! C’est alors que j’atterris dans un endroit assez beau de stalagmites et stalactites et une rivière rouge coulait. Je décidai de remonter le long de cette rivière car cette couleur me signalait surement un danger.


Chapitre IV : Une tactique glaciale

En marchant le long de cette rivière, je ressentais une peur qui me hantait. Je n’avais plus rien à perdre et je continuai de suivre mon chemin. La couleur de la rivière devenait de plus en plus rouge foncé et je commençais à stresser. Puis un bruit retentit venant jusqu’à mon oreille, c’était une sorte de cris aigu que l’on peut écouter lorsqu’une personne se fait agresser. Une fois arrivé au bout de la rivière je me cachai derrière un bloc de glace et je vis une scène d’horreur. Un marine des loups des mers étrangla un pingouin devant mes yeux et je devais retenir mon souffle si je ne voulais pas finir comme lui. Je compris alors que le but de cette expédition était à la fois de trouver un trésor enfoui depuis plusieurs années, et en même temps de tuer tous les pingouins. Je sortis de ma cachette et à pas tâtonnants, je me dirigeais derrière le marine. D'un coup, je lui tordis le coup violemment pour l’achever.

Nous les pingouins on a un cri qui porte à plusieurs centaines de mètres et je lançai un appel aux autres pingouins encore vivants. Ils décidèrent de me rejoindre en laissant creuser les autres membres du clan ennemie. Notre petit groupe était bien réunit! J’informai tous les pingouins de ce qui c’était passé et aussitôt j’établis un plan diabolique pour contrer l’ennemie. Cette fois ils n’allaient pas nous massacrer puisque j’avais prévu tout ce qu’il fallait avec moi, et je commençais à installer des mines derrière notre passage. On avait bien encerclé le terrain et chaque pingouin attendait qu’un guerrier descende dans le trou pour lui tirer une balle dans la tête. Cette technique était payante et on finit par épuiser largement les troupes ennemies. C’est alors que je me réjouissais de notre exploit et malgré le peu d’effectif que nous avions, nous avons pu tuer une bonne partie adverse. Super ! Il ne nous reste qu’à remonter à la surface, mais j’avoue que l’idée de retrouver le trésor me tentait bien. On a donc continué les recherches dans le glacier et une partie s’effondra derrière moi. Surement la fonte des neiges qui en est la cause!

J’approchai de l’endroit et je vis une pièce d’or rouler sur le sol jusqu’à mes pieds. Serait ce le trésor ? Je continuai à creuser et en effet je découvris un coffre assez lourd. Impossible à le transporter ! J’appelai donc d’autres pingouins et on emmena le coffre sur le coté de la galerie. Puis on essaya de l’ouvrir. On n’arrivait pas à trouver un objet assez costaud pour l’ouvrir et on décida alors de le hisser jusqu'à la surface du trou. Nous devions prendre le maximum de précautions car l’ennemie pouvait nous attendre en haut même si nous avons tué la majorité des hommes. C’est avec difficulté que l’on parvint à le monter et on finit par le poser sur le sol. Il n’y avait plus personne et je crois qu’on avait réussi à détruire tous les ennemies.


Chapitre V : Une révélation

Des heures passèrent et on n’avait toujours pas réussi à l’ouvrir. C’était surement le coffre qui devait être gelé et donc nous l’avons exposé en plein soleil pendant quelques heures. La glace fondait petit à petit et c’est avec force que s’acharnait les pingouins. Un message était inscrit dessus : « Seul une personne ayant une âme pure pourra ouvrir ce coffre ». Après avoir lu ces mots, on n’avait pas vraiment compris le sens de la phrase et on décida de le renversé et de tirer des balles dessus. Toujours rien ! Un jeune pingouin approcha et sentit une étrange révélation. « Je peux ouvrir ce coffre car je détiens une ’âme pure » dit-il avec assurance.

Il s’approcha du coffre et arriva d’un coup à soulever le couvercle. Tout le monde était ébloui par cette lumière blanche que dégageait l’intérieur du coffre. Un cercle se dessina autour du jeune pingouin et il devint d’un couleur bleu comme s’il était possédé. « Je suis l’être divin, celui a qui vous devez obéir ! » ce sont les seuls mots qu’il sortit plusieurs fois à la suite.

Je ne pensais pas qu’il avait un quelconque pouvoir jusqu’à ce qu’il souleva un bloc de glace par la force mentale. Un bloc d’un mètre cube volait au dessus du sol. Je n’avais jamais vu ça ! Le paysage devenait de plus en plus blanc pour finir recouvert d’une nappe gelée. L’ère glacière était de retour et en restant exposé trop longtemps dans cette glace on pouvait finir congelé. Nous nous dirigeâmes vers le campement ennemi pour nous protéger mais l’être suprême nous suivit. Il sortit ces derniers mots : « Je suis ici pour contrôler le monde et vous devrez suivre ma voie sinon vous serez tués directement ». Je distinguai un tatouage qui était gravé sur son ventre : Pingu Unit

Chapitre VI : L’entrainement ultime

Le nouveau chef me tendit sa main pour que l’on puisse passer un accord et faire la guerre ensemble. J’avais peur qu’il me jette un sort ou que je devienne impuissant mais je serrai la main du chef. C’est alors qu’il planta son bâton dans la glace et demanda à chacun d’entre nous d’essayer de le retirer. Je commençai par prendre le bas du bâton et tira vers le haut. Il m’était impossible de le retirer car il était vraiment accroché profondément dans la glace. Les heures passèrent et personne n’arriva à le sortir.
Pendant ce temps, le nouveau chef écrivait des mots sur un parchemin mais je n’arrivais pas à savoir ce qu’il avait derrière la tête. Il s’approcha de nous et nous révéla que le bâton n’obéit qu’à celui qui le possède et que personne n’aurait pu le sortir. Hallucinant ! Et puis ensuite il sortit quelques mots de sa bouche :

« Je vous ai fait un petit programme d’entraînement avec diverses activités et vous devrez les suivre si vous voulez avoir une chance de battre les ennemies. Lundi ce sera pompes, mardi ce sera des tractions, mercredi ce sera tir avec les fusils, jeudi endurance et vendredi combat de proximité. »

Je n’avais jamais vu un tel entrainement et j’avais un mauvais pressentiment. J’avais peur de souffrir ! Mais on n’avait pas le choix et je devais motiver mes troupes si je voulais obtenir une victoire contre l’adversaire. Une question me taraudait l’esprit et je décidai de lui poser :
« Vous qui avez autant de force, pourquoi vous avez besoin de notre aide pour les détruire ? »
Il prit un temps de réflexion avant de répondre et regarda le ciel. Il avait l’air un peu perdu mais répondit :

« Simplement parce que je n’ai pas le droit de changer le destin des choses, je peux juste vous donnez tous les éléments nécessaires pour réussir à vaincre votre ennemie. »

C’est un peu le comble d’avoir une force infinie et ne pas pouvoir s’en servir. Mais on décida de s’exécuter et on commença l’entrainement. Notre vie au campement est plutôt monotone : entrainement, manger et dormir le soir. Au bout d’une semaine, certains en avait marre et décidèrent de s’en aller. Le souci est que le chef avait gelé tout le sol et qu’en s’aventurant ailleurs on n’avait peu de chance de sortir vivant. Deux semaines, puis trois passèrent et nous étions devenus une équipe très soudé. Nous ne sentions même plus notre mal de dos et les courbatures en haut des jambes. Cette fois, on n’est devenu des « bêtes ».

Chapitre VII : Les 2fight finaux

Le chef avait passé plus d’une semaine dans l’eau gelée et décida de faire immersion. On était surpris qu’il apparaisse d’un coup, ça faisait 2 semaines qu’on ne l’avait pas vu dans le campement. La glace se brise sous ses pas, et il se dirige vers nous. Une aura se dégage de son corps et c’est avec joie que nous l’observons. Un frisson parcourut mon corps et je regardais cet être manifeste.

« Ravi de vous retrouver, je suis revenu car j’ai senti une force supérieur à 2 000 se dégageant de vos soldats et donc vous êtes maintenant prêt pour un affront à la hauteur de ce que j’espérais. »

A ces mots, nous nous dirigeâmes vers le chef et nous attendions son ordre. Le sol fondait et l’eau faisait son apparition autour de nous. Ça faisait très longtemps que nous n’avions pas vu d’eau et cela nous faisait bizarre. Je me concentrai sur une stratégie que j’avais en tête et je lançai l’ordre à tout le régiment de me suivre. C’est alors que tout le monde me suivait, équipé de leur mitraillette. On était motivé et l’ennemie n’allait pas faire long feu.
Wouaaahh ! RRRrrr des bruits sortaient de la bouche des pingouins, c’était le moment idéal pour attaquer. Le drapeau Pingu Unit flottait au dessus de l’armée, et le clairon annonçait notre arrivée. Les Loups des mers entendirent ce vacarme et se réunissaient autour du chef. Les deux clans étaient face à face et l’effectif était approximativement le même. Le nouveau chef se plaçait au milieu du terrain et donna le coup de sifflet.

C’est un vrai massacre qui allait se produire sur la banquise. Les pingouins supers armés d’un coté et les loups des mers avec leurs grandes dents de l’autre. Le spectacle commença ! Upercut au menton, coup de poing sur le coté de la tête et s’enchaîna ensuite une série de coup de tête et de griffes. Les pingouins communiquaient par ultrasons ce qui facilita leurs déplacements. Les loups des mers avait acquis une nouvelle arme entre temps, c’est une arme à rayon électrique paralysant. Certains pingouins se sont fait tués par cette arme mais les autres réussirent à la retourner contre l’ennemi. Des jours passèrent et sur le terrain tout le monde était à plat ventre, épuisé de fatigue. En réalité, tout le monde était mort, sauf un. C’était un pingouin et lorsqu’il se lève, sa tête était en sang. Il alla chercher le drapeau et le planta au milieu du terrain. Ainsi naquis la légende des Pingu Unit


_____________________________________
°Règlement°


¨‘°ºO Lorsque vous postez un nouveau message, écrivez dans un français correct et évitez absolument les abréviations et le langage « SMS » comme par exemple « Comen sa va b1 ? ».

¨‘°ºO Veillez à placer votre nouveau sujet dans le forum adéquat. Pour se faire, lisez les descriptions des différents forums qui sont faites à l’Index de ces forums.

¨‘°ºO Avant d’ouvrir un nouveau sujet, vérifiez qu’il n’en existe pas un sur le même sujet.

¨‘°ºO Ne postez jamais plusieurs messages à la suite. Il existe la fonction EDIT qui vous permet d’éditer vos messages précédents.

¨‘°ºO Il est bien entendu interdit d’insulter un membre ou de s’en moquer délibérément. De meme tous propos xénophobes, racistes, misogynes, homophobes etc.... sont proscris.

En cas de non respect du règlement, des sanctions seront prises par l'équipe des modérateurs pouvant aller jusqu'au bannissement définitif du clan. Merci de votre compréhension.

__________________________________________________________________
° Objectifs °

¨‘°ºO Devenir un clan uni et soudé.
¨‘°ºO Participer à des combats phénoménaux et faire la gloire de notre clan.
¨‘°ºO S'amuser et garder de bons souvenirs.
______________________________________________________________
On rend hommage a notre ancien clan Indian Dynastie
______________________________________________________________
Notre Devise : Comme on dit chez nous , qui ne tente rien n'a rien ! Smile

______________________________________________________________
Nouveau forum : Clik sur l'image pour allé sur le forum
Lien du forum : http://pingu-unit.probb.fr/



Dernière édition par Malus le Mar 19 Juin - 13:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pingu-unit.probb.fr
thib92i

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: PIN Histoire   Jeu 31 Mai - 17:26

Chapitre I : l’organisation.

Il y a très longtemps, sur la banquise, les pingu et les léopards de mer se faisaient la guerre et ce, depuis, 5 longues années. Le général Pingu, qui se nommais Malus, dirigeait une des plus grandes armées de la banquise. Il était au combat depuis 4 ans, il était tellement fort que les ennemi, en entendant son nom, tremblaient de peur. Il ne fallait pas oublier le brillant Dudulle! Un guerrier qui était là depuis le début, qui à suivi corps et âme Malus.
Moi, je suis un des derniers survivants de cette guerre. Je vais vous raconter leur histoire les enfants. Une fois que j'ai rejoins le service milliaire Pingu, on m’assigna directement à la compagnie 2451 ou le grand Malus commandait avec son fidèle sous lieutenant, Dudulle. A peine la première journée commencée, des évènements très durs arrivèrent: des explosions éclatèrent alors que nous étions dans nos tranchées. Ça explosait de partout, je perdit, ce jour là, pas moins de 100 de mes nouveaux coéquipiers. C'est comme si c'était hier, je me souviens des moindres détails de cette journée, ce jour où notre long périple commença.
Tout à coup, je marcha sur une mine, elle explosa sur moi, j'étais dans un très mauvais état, j'agonisais, j'avais mal partout, et, je me souviens encore du visage de Dudulle, qui vînt à mon secours, et, m'emporta sous son bras. Il m'emmena tant bien que mal dans un centre médical souterrain. Malus était présent, il avait pour crédo d'être toujours auprès de ses subordonnés lorsqu'ils étaient mal en point. Il dit:
"Nous devons créer une diversion afin de diviser l'ennemi et pour qu'il nous laisse évacuer nos soldats qui doivent reçevoir les soins les plus urgent! Si nous ne faisons pas ca, tout le monde va mourrir! Dudulle, prends un groupe de soldats, et sortez sur le champ de bataille! Thib (qui était un autre valeureux soldat) reste en arrière avec des tirreurs d'élite afin de nous couvrir. Moi, je prendrais un groupe afin d'encercler l'ennemi lorsqu'il sera occupé avec l'escadron de Dudulle!"
Tout le monde s’exclama: "Oui chef! Nous vous suivrons à la vie, à la mort!"

Dudulle, Malus et Thib constituairent leur groupes, avec la volonté d'écraser l'ennemi afin de sauver leurs camarades!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malus
Admin
avatar

Messages : 405
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Re: PIN Histoire   Ven 1 Juin - 13:48

Y a juste une chose qui me gêne un peu

Citation :
Moi je suis un dès dernier survivant de cette guerre je vais donc vous raconter leur histoire les enfants.

Je trouve dommage qu'on raconte l'histoire à des enfants vu que ça parle de guerre etc ... ^^
A mon avis il faut juste enlever les enfants et comme ça, l'histoire s'adresse à tout le monde et pas qu'aux enfants ..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pingu-unit.probb.fr
Ldoudou

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: re   Ven 1 Juin - 16:41

:hap: j'ai envie de me rajouté dans l'histoire mais il a que les haut de la tribu qui on le droit je n'ai aps le droit Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thib92i

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: PIN Histoire   Ven 1 Juin - 16:45

Ouais, pas bête Goss!

Doudou, tu pourras te rajouter tkt pas, mais dans l'histoire du clan, je trouve ca bien de faire apparaître en premier ceux qui sont des anciens et qui se connaissent le mieux Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ldoudou

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 30/05/2012

MessageSujet: re   Ven 1 Juin - 16:47

je sais je suis celui qu iraconte l'histoire sa peut le faire Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malus
Admin
avatar

Messages : 405
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Re: PIN Histoire   Ven 1 Juin - 19:09

Prologue

Le Pingu est une espèce menacée par la fonte des neiges, et le réchauffement du climat modifiant le comportement de ces êtres. Ils deviennent agressifs lorsque des personnes s'aventurent sur leur terre, certains hommes ne sont pas revenus vivant de leur expéditions. Il y a toujours eu une barrière avec les Pingus et se déplacent toujours en groupe. On ne peut pas qualifier ces pingus d'animaux car ils peuvent réfléchir et parler entre eux dans une langue qui leur est propre. Ils sont doués d'un savoir faire et peuvent se fabriquer des armes ou même construire un campement en 3 jours en mettant tous les moyens nécessaires à sa construction. Ils peuvent aussi vivre sous la neige et sortir par surprise et donc leur proie est rapidement maîtrisée puis abattu.

Chapitre I : l’organisation.

Il y a très longtemps, sur la banquise, les pingus et les léopards de mer se faisaient la guerre depuis plusieurs années, en réalité cinq longues années. Le général Pingu, qui se nommais Malus, dirigeait une des plus grandes armées de la banquise et il est coiffé d'une plume rouge signifiant le pouvoir et la force. Il était au combat depuis qu'il est né et il connait toutes les meilleurs stratégies pour défier ses adversaires, il était tellement fort que les ennemi, en entendant son nom, tremblaient de peur. Il ne fallait pas oublier le brillant Dudulle, un guerrier qui était présent afin de soutenir l'équipe de pingus et il proposait souvent des bonnes planques situées dans des zones difficilement accessibles permettant de se réfugier en cas de défaite.

Moi, je suis un des derniers survivants de cette guerre et je vais vous conter ce qui s'est passé exactement avec les détails de la scène de combat et tous les péripéties qui ont fait de moi, un exemple dans la tribu pingu. Une fois que j'ai rejoins le service milliaire Pingu à l'âge de 5 ans, on m’assigna directement à la compagnie 24F, compagnie que le grand Malus commandait avec son fidèle sous lieutenant, Dudulle. A peine la première journée commencée, des évènements très durs arrivèrent et me restèrent dans la mémoire : des explosions éclatèrent alors que nous étions dans nos tranchées. On voyait des explosions de partout et je perdis ce jour là, pas moins de 100 de mes nouveaux coéquipiers. C'est très dur de voir son amis se faire trucider par une grenade qu'il tenait dans sa main. Je me rappel des moindres détails de cette journée, ce jour où notre long périple commença.


Tout à coup j'entendis un bruit bizarre et un voyant vers clignota. A première vu, cela ne me paraissait pas dangereux mais je compris que j'avais marché sur une mine et elle explosa sur moi cinq minutes plus tard. J'étais dans un très mauvais état, j'agonisais presque et j'avais mal partout. je me souviens encore du visage de Dudulle, qui vînt à mon secours, et, m'emporta sous son bras. Il m'emmena tant bien que mal dans un centre médical souterrain que l'on avait prévu par anticipation à la guerre. Malus était présent, il avait pour crédo d'être toujours auprès de ses subordonnés lorsqu'ils étaient mal en point. Malus pris les reine de cette guerre et donna sa directive :

"Nous devons créer une diversion afin de diviser l'ennemi de façon à ce qu'il nous laisse évacuer nos soldats qui doivent recevoir les soins les plus urgents. Si nous ne faisons pas ça, tout le monde va mourir d'une minute à l'autre et nous perdrons la guerre sans aucun doute. Dudulle, la seule solution envisageable c'est que tu prennes un groupe de soldats avec toi, et que tu sortes sur le champ de bataille en prenant toutes les précautions d'attaques mis au point ensemble. Thib (qui était un autre valeureux soldat et qui s'occupe de la stratégie offensive de nos troupes) reste en arrière avec des tireurs d'élite afin de nous couvrir. Moi, je prends un autre groupe de 10 personnes afin d'encercler l'ennemi lorsqu'il sera occupé avec l'escadron de Dudulle! On passera sous la neige et on sortira d'un coup"
Tout le monde s’exclama: "Oui chef! Nous vous suivrons à la vie, à la mort!"

Dudulle, Malus et Thib constituèrent leurs groupes respectif, avec la volonté d'écraser l'ennemi afin de sauver leurs camarades!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pingu-unit.probb.fr
thib92i

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: PIN Histoire   Ven 1 Juin - 19:36

Notre premier chapitre a de la tronche!

bien ouèj les mecs! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malus
Admin
avatar

Messages : 405
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Re: PIN Histoire   Sam 2 Juin - 10:19

J'ai corrigé encore des fautes etc ... il doit en rester encore mais on verra plus tard Smile.

Sinon on peut entamer le chapitre 2 si ça vous dit..
On peut juste marqué des idées au départ et puis on fera un texte après.

Comment on pourrait continuer l'histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pingu-unit.probb.fr
thib92i

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 30/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: PIN Histoire   Sam 2 Juin - 19:55

Chapitre 2: L'assaut (ou L'embuscade)

On raconterai comment on a gagné la bataille, en infligeant une grosse défaite à l'ennemi. Qui, téracé, part en nous disant qu'ils reviendrons

Chapitre 3: Rétablissement/préparatifs

On raconterai le rétablissement de tout le monde, et, un membre proposerai un assaut à donner avant que l'ennemi ne frappe. On décrirait ces préparatifs pour l'assaut

Chapitre 4: L'assaut

Notre assaut sur la base des léopards des mers (début), chapitre qui se finit sur une péripétie pour nous, un élément négatif

Chapitre 5: L'assaut Partie II

On fini l'assaut, qui se termine bien, on rentre chez nous.

Chapitre 6: Le calme avant la tempête

Tout est calme, 4 ans se sont écoulés depuis notre dernier chapitre. Mais une nouvelle menace nous fait face!

Chapitre 7: Une nouvelle menace

Deux-trois de nos membres sont tués par la nouvelle menace, ce qui provoque notre colère et qui nous lanca dans notre ultime combat...

Chapitre 8: ........................

....................................................



Voila, j'ai plus trop d'idées pour le moment, dites moi ce que vous pensez de mon idée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malus
Admin
avatar

Messages : 405
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Re: PIN Histoire   Mar 19 Juin - 8:18




Prologue

Le Pingu est une espèce menacée par la fonte des neiges, et le réchauffement du climat modifiant le comportement de ces êtres. Ils deviennent agressifs lorsque des personnes s'aventurent sur leur terre et certains hommes ne sont pas revenus vivant de leurs expéditions. Il y a toujours eu une barrière avec les Pingus et ils se déplacent toujours en groupe. On ne peut pas qualifier ces pingus d'animaux car ils peuvent réfléchir et parler entre eux dans une langue qui leur est propre. Ils sont doués d'un savoir faire et peuvent se fabriquer des armes ou même construire un campement en 3 jours en mettant tous les moyens nécessaires à sa construction. Ils peuvent aussi vivre sous la neige et sortir par surprise et afin de maîtriser leur proie est rapidement et ensuite l'abattre.


Chapitre I : l’organisation.

Il y a très longtemps, sur la banquise, les pingus et les léopards de mer se faisaient la guerre depuis plusieurs années, en réalité cinq longues années. Le général Pingu, qui se nommais Malus, dirigeait une des plus grandes armées de la banquise et il est coiffé d'une plume rouge signifiant le pouvoir et la force. Il était au combat depuis qu'il est né et il connait toutes les meilleurs stratégies pour défier ses adversaires, il était tellement fort que les ennemi, en entendant son nom, tremblaient de peur. Il ne fallait pas oublier le brillant Dudulle, un guerrier qui était présent afin de soutenir l'équipe de pingus et il proposait souvent des bonnes planques situées dans des zones difficilement accessibles permettant de se réfugier en cas de défaite.

Moi, je suis un des derniers survivants de cette guerre et je vais vous conter ce qui s'est passé exactement avec les détails de la scène de combat et tous les péripéties qui ont fait de moi, un exemple dans la tribu pingu. Une fois que j'ai rejoins le service milliaire Pingu à l'âge de 5 ans, on m’assigna directement à la compagnie 24F, compagnie que le grand Malus commandait avec son fidèle sous lieutenant, Dudulle. A peine la première journée commencée, des évènements très durs arrivèrent et me restèrent gravés dans la mémoire : des explosions éclatèrent alors que nous étions dans nos tranchées. On voyait des explosions de partout et je perdis ce jour là, pas moins de 100 de mes nouveaux coéquipiers. C'est très dur de voir son amis se faire trucider par une grenade qu'il tenait dans sa main. Je me rappel des moindres détails de cette journée, ce jour où notre long périple commença.


Tout à coup j'entendis un bruit bizarre et un voyant vert clignota. A première vu, cela ne me paraissait pas dangereux mais je compris que j'avais marché sur une mine et elle explosa sur moi cinq minutes plus tard. J'étais dans un très mauvais état, j'agonisais presque et j'avais mal presque partout. Je me souviens encore du visage de Dudulle, qui vînt à mon secours, et, m'emporta sous son bras. Il m'emmena tant bien que mal dans un centre médical souterrain que l'on avait prévu par anticipation, avant la guerre. Malus était présent, il avait pour habitude d'être toujours auprès de ses subordonnés lorsqu'ils étaient mal en point. Malus prit les reines de cette guerre et donna sa directive :

"Nous devons créer une diversion afin de diviser l'ennemi de façon à ce qu'il nous laisse évacuer nos soldats, qui doivent recevoir les soins les plus urgents. Si nous ne faisons pas ça, tout le monde va mourir d'une minute à l'autre et nous perdrons la guerre sans aucun doute. Dudulle, la seule solution envisageable c'est que tu prennes un groupe de soldats avec toi, et que tu sortes sur le champ de bataille en prenant toutes les précautions d'attaques mises au point ensemble. Thib (qui était un autre valeureux soldat et qui s'occupait de la stratégie offensive de nos troupes) reste en arrière avec des tireurs d'élite afin de nous couvrir. Moi, je prends un autre groupe de 10 personnes afin d'encercler l'ennemi lorsqu'il sera occupé avec l'escadron de Dudulle! On passera sous la neige et on sortira d'un coup"
Tout le monde s’exclama: "Oui chef! Nous vous suivrons à la vie, à la mort!"

Dudulle, Malus et Thib constituèrent leurs groupes respectifs, avec la volonté d'écraser l'ennemi et de sauver leurs camarades!


Chapitre II : Application de l’assaut surprise

La stratégie mise en place par les membres de la team s’est avérée payante puisque chaque pingu occupait sa place respectif dans l’escadron. Les jeunes pingus étaient envoyés devant afin de sonder le terrain et repérer les obus mis en place par la force ennemie. Certains sont morts durant le déplacement des troupes mais nous a permis de créer une voie libre suivant le plan établit.

Un vent assez fort traverse la banquise mais cela ne nous empêche pas d’avancer. Au contraire, nous avons des combinaisons faîtes spécialement par notre couturière alliant des écailles multicolores et avec des piques sur les épaules. Une flèche vint percuter un membre de l’équipage et je décidai d’aller le voir. Il avait un pendentif avec la photo de sa femme et je lui pris discrètement son bijou pour le ramener au village.
J’avais un sentiment de rage qui me poussa à tuer l’ennemie. Les loups des mers avancent rapidement vers nous et il faut riposter. Des coups portés au visage, du sang qui coule sur le sol immaculé et la fatigue qui commence à se faire sentir mais il ne faut pas reculer. « Vite ! S’écria dudulle il ne nous reste pas trop de temps pour récupérer les blessés, ils sont entre la vie et la mort ». Sur ces mots, je décidai de lancer l’assaut et de jeter quelques grenades. La chasse avait bien lieu et l’ennemie était au rendez vous.

« Sous la glace ! Criai-je, c’est notre seule solution et il faut qu’on la saisisse ». je glisse, puis par un trou je m’enfonce sous la glace. C’est humide ! L’eau est à peu près à 2°c mais notre peau est assez robuste pour supporter cette température contrairement à celle des loups des mers qui préfèrent rester en surface. Tout le monde me suit et d’un coup on remonte à la surface au milieu du camp ennemie. Avec nos mitraillettes, on détruit le maximum d’habitations et d’ennemies. C’est le grand nettoyage ! Puis la nuit tombe et il faut qu’on rapplique. Mince alors on est encerclé par des commandos Loups des mers et il est difficile de faire diversion. On décide alors de se rendre lâchement et tenter de dialoguer avec ces ennemies. Le chef arriva sur les lieux et vit que l’on était apeuré par la quantité de combattants ennemies, on n’avait pas assez d’effectifs pour contrer l’attaque qui se préparait. Par logique, on se rend c’est ce qui était le mieux pour nous. C’est très dur de prendre une telle décision mais je ne pouvais pas risquer de perdre encore des membres de ma tribu.


Chapitre III : Un trésor enfoui

« Alors, que voulez vous au juste ? » demandai-je.
« On ne souhaite ni la mort de vos hommes, ni la destruction de votre base. Ce que l’on veut c’est que vous nous aidiez à trouver le trésor perdu sur l’île maorie située au Sud de notre banquise » me répondit-il.

Au début, cet accord me semblait peu judicieux puisqu’ils nous auraient tués après avoir trouvé le trésor mais par intuition, j’acceptai le pacte. Une fumée embaumait le lieu, celle-ci venait du maître sorcier qui se trouvait dans la hutte à coté. Il savait exactement ce qui allait se passer et en avait informé le chef loups des mers. C’est pour cela qu’il a pris cette décision et ne nous a pas tous tués. Quelle chance !
Le lendemain, moi et mes hommes n’étions pas motivés pour aller chercher le trésor mais nous n’avions pas le choix. Tous le monde était réuni autour du feu et une stratégie était mise en place. Chaque personne avait son rôle et un endroit bien précis pour creuser. J’avais entendu parler de ce trésor qui venait en fait d’un bateau échoué sur un iceberg. Un bateau de luxe surement et qui avait sans doute eu un choc d’iceberg sur la coque. Quelle tragédie ! La carte est étalée au sol et chaque compagnie devait rejoindre son lieu pour rechercher le trésor enfouie. Je n’y crois pas trop en réalité mais si cela peut nous sauver la vie, ont peut essayer. Notre équipe est composée d’un marine, d’un lieutenant qui sais se repérer sans boussole et de plusieurs guerriers. En mettant autant de personnes dans cette recherche, on ne pouvait pas le louper. En même temps le paysage est tellement vaste qu’il est presque impossible d’y retrouver ses petits.

Le soleil fit son apparition et il était temps de partir. Ce n’est pas facile de suivre ces loups de mers car ils avancent rapidement, et du coup je glissai sur la neige avec le ventre pour gagner de la vitesse. Rapidement on arriva à l’endroit exact ou il fallait chercher. D’abord le lieu était un peu sombre et puis des têtes de mort roulaient sur le sol. C’est plutôt bon signe pour nous, on n’est pas perdu.
Un premier guerrier se lança dans le creusement du trou dans la neige et 1h plus tard, il ressortit fatigué sans avoir vu la trace d’un moindre bijou. Un deuxième puis troisième guerrier se jeta dans le trou et continua de creuser. C’était à mon tour et je plongeai dans le gouffre sans même voir le fond. Wouaah ! C’est alors que j’atterris dans un endroit assez beau de stalagmites et stalactites et une rivière rouge coulait. Je décidai de remonter le long de cette rivière car cette couleur me signalait surement un danger.


Chapitre IV : Une tactique glaciale

En marchant le long de cette rivière, je ressentais une peur qui me hantait. Je n’avais plus rien à perdre et je continuai de suivre mon chemin. La couleur de la rivière devenait de plus en plus rouge foncé et je commençais à stresser. Puis un bruit retentit venant jusqu’à mon oreille, c’était une sorte de cris aigu que l’on peut écouter lorsqu’une personne se fait agresser. Une fois arrivé au bout de la rivière je me cachai derrière un bloc de glace et je vis une scène d’horreur. Un marine des loups des mers étrangla un pingouin devant mes yeux et je devais retenir mon souffle si je ne voulais pas finir comme lui. Je compris alors que le but de cette expédition était à la fois de trouver un trésor enfoui depuis plusieurs années, et en même temps de tuer tous les pingouins. Je sortis de ma cachette et à pas tâtonnants, je me dirigeais derrière le marine. D'un coup, je lui tordis le coup violemment pour l’achever.

Nous les pingouins on a un cri qui porte à plusieurs centaines de mètres et je lançai un appel aux autres pingouins encore vivants. Ils décidèrent de me rejoindre en laissant creuser les autres membres du clan ennemie. Notre petit groupe était bien réunit! J’informai tous les pingouins de ce qui c’était passé et aussitôt j’établis un plan diabolique pour contrer l’ennemie. Cette fois ils n’allaient pas nous massacrer puisque j’avais prévu tout ce qu’il fallait avec moi, et je commençais à installer des mines derrière notre passage. On avait bien encerclé le terrain et chaque pingouin attendait qu’un guerrier descende dans le trou pour lui tirer une balle dans la tête. Cette technique était payante et on finit par épuiser largement les troupes ennemies. C’est alors que je me réjouissais de notre exploit et malgré le peu d’effectif que nous avions, nous avons pu tuer une bonne partie adverse. Super ! Il ne nous reste qu’à remonter à la surface, mais j’avoue que l’idée de retrouver le trésor me tentait bien. On a donc continué les recherches dans le glacier et une partie s’effondra derrière moi. Surement la fonte des neiges qui en est la cause!

J’approchai de l’endroit et je vis une pièce d’or rouler sur le sol jusqu’à mes pieds. Serait ce le trésor ? Je continuai à creuser et en effet je découvris un coffre assez lourd. Impossible à le transporter ! J’appelai donc d’autres pingouins et on emmena le coffre sur le coté de la galerie. Puis on essaya de l’ouvrir. On n’arrivait pas à trouver un objet assez costaud pour l’ouvrir et on décida alors de le hisser jusqu'à la surface du trou. Nous devions prendre le maximum de précautions car l’ennemie pouvait nous attendre en haut même si nous avons tué la majorité des hommes. C’est avec difficulté que l’on parvint à le monter et on finit par le poser sur le sol. Il n’y avait plus personne et je crois qu’on avait réussi à détruire tous les ennemies.


Chapitre V : Une révélation

Des heures passèrent et on n’avait toujours pas réussi à l’ouvrir. C’était surement le coffre qui devait être gelé et donc nous l’avons exposé en plein soleil pendant quelques heures. La glace fondait petit à petit et c’est avec force que s’acharnait les pingouins. Un message était inscrit dessus : « Seul une personne ayant une âme pure pourra ouvrir ce coffre ». Après avoir lu ces mots, on n’avait pas vraiment compris le sens de la phrase et on décida de le renversé et de tirer des balles dessus. Toujours rien ! Un jeune pingouin approcha et sentit une étrange révélation. « Je peux ouvrir ce coffre car je détient une ’âme pure » dit-il avec assurance.

Il s’approcha du coffre et arriva d’un coup à soulever le couvercle. Tout le monde était éblouie par cette lumière blanche que dégageait l’intérieur du coffre. Un cercle se dessina autour du jeune pingouin et il devint d’un couleur bleu comme s’il était possédé. « Je suis l’être divin, celui a qui vous devez obéir ! » ce sont les seuls mots qu’il sortit plusieurs fois à la suite.

Je ne pensais pas qu’il avait un quelconque pouvoir jusqu’à ce qu’il souleva un bloc de glace par la force mentale. Un bloc d’un mètre cube volait au dessus du sol. Je n’avais jamais vu ça ! Le paysage devenait de plus en plus blanc pour finir recouvert d’une nappe gelée. L’ère glacière était de retour et en restant exposé trop longtemps dans cette glace on pouvait finir congelé. Nous nous dirigeâmes vers le campement ennemi pour nous protéger mais l’être suprême nous suivit. Il sortit ces derniers mots : « Je suis ici pour contrôler le monde et vous devrez suivre ma voie sinon vous serez tués directement ». Je distingua un tatouage qui était gravé sur son ventre : Pingu Unit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pingu-unit.probb.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PIN Histoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
PIN Histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'histoire de la peugeot 106.
» HISTOIRE DE MONTESA
» Histoire d'alternateur
» MAIS QUI EST FANTOMAS VOICI SON HISTOIRE
» Histoire de remorque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pingu Unit :: Le clan PIN :: Notre histoire-
Sauter vers: